top of page

LA MEDITATION EN PLEINE CONSCIENCE



La plupart des individus ne comprennent pas vraiment ce qu'est la méditation de pleine conscience, comment la pratiquer et ce qu'elle peut apporter aux sportifs. Pourtant, encore tout récemment nous avons vu en quoi elle a pu être bénéfique à de grands sportifs. En demi finale de Roland Garros Novak Djokovic à su rester stable émotionnellement comme à son habitude.

Face a lui Carlos Alcaraz a eu des crampes de stress et a du abandonné: "J’ai commencé très nerveusement cette rencontre. J’étais beaucoup trop nerveux. Il y avait une énorme tension dans ce match." Alcaraz

Novak Djokovic est un grand habitué de la méditation. Il est actuellement le sportif le plus titré de l'un des sports dans lequel le mental joue une place prédominante: le tennis. Jamal Murray, basketteur majeur des Denver Nuggets vient de remporter le titre NBA et a expliqué méditer avant les matchs et même pendant la mi-temps.


Pour vous aider à comprendre la méditation, j'aimerais démonter quelques idées reçues: La méditation ne nous aide pas à contrôler notre esprit. Au contraire, elle nous aide à voir à quel point il est indomptable. Lorsque nous méditons, nous avons la posture de l'observateur. Nous ne cherchons pas à contrôler, à agir. Des pensées traversent notre esprit, des sensations traversent notre corps et c'est ainsi. Nous ne faisons qu'observer sans juger. Ce n'est pas bien ou mal, c'est ainsi. La méditation ne vous aidera pas à supprimer vos pensées ou vos émotions. Elle vous apprendra à faire avec. La méditation n'agit pas directement sur le contenu (pensées, émotions) mais plutôt sur notre réaction face à ce contenu. Imaginons qu'un sportif a la pensée "Je ne suis peut-être pas assez bon pour gagner". S'il ne médite pas il risque d'être stressé en remarquant ne pas avoir les ressources nécessaires pour atteindre son objectif. S'il médite fréquemment, la pensée sera toujours là. Pour autant, il sera capable de se dire "c'est ainsi". Il sait qu'il n'est peut-être pas assez bon pour gagner, pourtant il donnera tout ce qui est en son pouvoir pour y parvenir. Il accorde tout autant d'importance à la situation et fait tout ce qui est possible pour aller chercher la victoire et jouer du mieux possible. Il est capable de faire cela tout en acceptant la défaite. Trop de personnes croient que méditer c'est ne penser à rien. Alors que c'est ne penser qu'à une seule chose à la fois. La méditation n'est pas un exercice de relaxation, c'est un exercice de concentration. Peut-être que vous serez plus détendu après votre méditation. Tant mieux mais ce n'est pas ce qui est recherché. Il ne faut pas chercher à prendre de profondes respirations. Simplement à observer sa respiration naturelle. Lorsque vous scrollez sur votre téléphone, votre attention passe d'un objet attentionnel à l'autre très rapidement. Vous faites tout l'inverse de la méditation. Votre attention ne cesse de voguer au lieu de rester focalisée. La méditation vous apprend à repérer les distracteurs qui cherchent à vous éloigner de ce sur quoi vous portez votre attention. Une fois ces distracteurs repérés, vous pouvez choisir ou non de leur accorder de la place. En vous écrivant ce mail j'ai pu repérer le distracteur de mon téléphone qui a vibré. J'ai décidé de ne pas lui accorder d'attention. Un autre distracteur s'est manifesté, mon four a sonné la fin de la cuisson. J'ai décidé consciemment d'aller lui accorder de l'attention. La méditation de pleine conscience est un fabuleux exercice d'entraînement mental. Pour comprendre comment elle permet d'améliorer les performances sportives et comment commencer à pratiquer,



Comments


bottom of page