top of page

Sevrage tabagique : l’hypnose est-elle efficace ?

Dernière mise à jour : 11 janv. 2021


Parmi les diverses méthodes de sevrage tabagique, l’hypnose séduit de plus en plus de fumeurs bien décidés à en finir avec la cigarette. Loin de l’hypnose-spectacle, cette approche vise à modifier le rapport du fumeur au tabac en prenant appui sur ses croyances ou ses rituels. Les explications du Dr Jean-Marc Benhaïem, président de l’AFEHM (Association française pour l'étude de l'hypnose médicale).


Comment se déroulent les séances d’hypnose ? Quelles sont les techniques anti-tabac utilisées par les hypnothérapeutes ? Et surtout, l’hypnose permet-elle vraiment d’arrêter de fumer ? Éléments de réponse.


Le principe de l’hypnose pour arrêter de fumer

L’arrêt du tabac par l’hypnose repose sur le mécanisme de la suggestion, explique le Dr Benhaïem. "L’hypnose consiste à modifier la perception que le fumeur a du tabac. A l’aider à se sortir de son emprise". Croyances, rituels, habitudes... l’hypnothérapeute s’appuie sur les raisons invoquées par le fumeur pour justifier sa dépendance au tabac.

Toute séance d’hypnose débute par un entretien individuel dont le but est d’évaluer les liens de dépendance du patient (gestes, drogue, obsession...), ses motivations, de découvrir son environnement familial et professionnel (favorable ou défavorable), de savoir s’il a déjà tenté d’arrêter et d’évaluer les risques d’effets secondaires ( prise de poids, dépression, anxiété...) afin de les prévenir au mieux. "Au début de la séance, on discute longuement avec le patient pour connaître les raisons qui le poussent à fumer et celles qui l’amènent à consulter, afin de prendre appui dessus et l’accompagner dans la poursuite de ce changement qu’il a déjà entamé mentalement" précise le spécialiste


suite de l 'article


13 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page